Mur de reconnaissance 2022

Bâtir un mur de reconnaissance

 « Souviens-toi de tout le chemin que l'Eternel, ton Dieu, t'a fait faire… » Deutéronome 8.2 

Tout au long de ce mois, nous aimerions ensemble construire un mur de reconnaissance en lien avec notre système de santé. Cela permet de :

  • fixer nos regards sur le possible de Dieu et non sur nos difficultés
  • de le louer pour ce qu’Il fait et qui Il est encore aujourd’hui pour nous
  • et ainsi de remplir nos cœurs d’espérance, car ce que Dieu a fait, Il le fera encore !

Comment contribuer à cet édifice de reconnaissance ?

Tout d’abord, prenez un moment pour réfléchir à ces questions :

  • Comment avez-vous vu Dieu agir sur votre lieu de travail ? Quel témoignage pourriez-vous nous partager concernant un patient, un collègue, une équipe ? Quelles réponses avez-vous eues suite à vos prières ?
  • Peut-être que vous n’êtes plus sur le terrain, mais avez-vous aussi des réponses à vos prières ? Quels sujets de reconnaissance pourriez-vous partager en lien avec le monde de la santé ?

Ensuite, envoyez-nous un témoignage ou sujet de reconnaissance de 2-3 phrases maximum en écrivant:

Dans tous les cas, pensez à anonymiser le nom de vos collègues ou patients et à mettre votre prénom (ou vos initiales) avec le canton d’où vous venez.

13 thoughts on “Mur de reconnaissance 2022

  1. Répondre
    VM Neuchâtel - 6 février 2022

    Un collègue passait par une mauvaise passe. Toute l’équipe était en soucis mais personne n’arrivait à le faire parler. Je me suis dit qu’en tant que chrétienne, j’avais la puissance de la prière et je l’ai bénis et j’ai proclamé la puissance de la vie de Christ sur lui. Quelle bonne surprise, quand je l’ai revu 2 jours plus tard tout souriant, discutant joyeusement avec nous. Merci Jésus.

  2. Répondre
    Anne Marit - 7 février 2022

    J’étais au travail la veille de Noël. Je suis infirmière en dialyse. Notre service se trouve dans le même couloir que les soins intensifs de l’hôpital où je travaille. Nous partageons des locaux tels que la cuisine, les toilettes et le vidoir. En entrant dans le couloir après avoir été aux toilettes, j’ai regardé la porte de la chambre d’un des patients. J’ai senti que le Seigneur me disait que dans cette chambre il y avait un patient qui avait besoin d’être encouragé et touché par le Seigneur. Comme la chambre appartient aux soins intensifs, je ne pouvais pas y entrer. Je ne me souviens plus très bien de la suite mais j’ai “envoyé un prière” au Seigneur pour le patient, puis je suis retourné à mon travail et j’ai oublié.
    Quelques heures plus tard le même jour, à la veille de Noël, une infirmière et deux des médecins sont entrés à l’extérieur de la chambre avec un petit piano électrique. Ils ont commencé à chanter des chants de Noël sur la naissance de Jésus. C’était si beau et si merveilleux. L’infirmière m’a dit plus tard que l’un des médecins lui avait demandé de se joindre à elle pour chanter pour ce patient qui était déprimé et pas heureux de devoir rester à l’hôpital la veille de Noël. Cela a touché mon cœur, car le Seigneur m’avait parlé de ce patient quelques heures auparavant.

  3. Répondre
    aude agache - 21 février 2022

    Depuis le printemps dernier je vois tres régulièrement des guérison en priant pour les malades. Les douleurs de sciatiques , douleurs articulaires ou autre disparaissent ou diminuent , certains patients désespérés m’ont prise dans leur bras.

    Cela a commencé après que j’ai lu ” 21 jours à l’écoute de Dieu “de David THERY, qui m’a fait faire un pas en avant énorme dans mon intimité avec Dieu, puis avec le début de lecture de son livre ” Guérir les malades” et en visionnant des live de guérison de l’AIMG, juste un WE.
    Je suis désolée de faire de la publicité mais c’est tellement merveilleux de voir la gloire de Dieu et de pouvoir annoncer et glorifier Jésus si “facilement”.
    Les premiers chapitres de ces deux livres sont télechargeables gratuitement sur son site DavidThery.com.
    Que Dieu vous bénisse.

  4. Répondre
    Raymond - 4 mars 2022

    Dieu a dégagé du temps “libre” (pour me permettre de souffler un peu et pouvoir avancer dans les tâches administratives que j’avais à réaliser) au milieu de journées débordant de consultations

  5. Répondre
    R.B. - 4 mars 2022

    Dieu a permis à des patients d’être apaisés, renouvelés, d’aller mieux, malgré ma fatigue, ma faiblesse et mes moyens forts limités (heureusement que c’est Lui qui rencontre les patients, car si ces derniers n’avaient que moi en face d’eux, ce serait bien frustrant et misérable pour tout le monde !)

  6. Répondre
    R.B. - 4 mars 2022

    Dieu m’a permis de terminer l’essentiel du travail avant les vacances, sans trop devoir déborder sur celles-ci
    – Il nous a donné 2 superbes journées de ski en famille
    – Il nous a protégé sur les routes et les pistes, malgré notamment nos conditions physiques loin d’être olympiques

  7. Répondre
    R.B. - 4 mars 2022

    Dieu sait ce dont chacun de nous (famille) a besoin et Il nous le donne généreusement chaque jour; cela fait du bien simplement de réaliser cela
    – nous vivons dans un coin de la planète merveilleux et c’est thérapeutique de simplement admirer la nature, les montagnes et toutes les beautés que Dieu a mises sous nos yeux
    – je le remercie aussi pour la merveilleuse compagne de vie qu’Il a placée à mes côtés et les non moins merveilleux enfants qu’ils nous a confiés et avec qui Il chemine
    Pour tout cela et bien d’autres sujets, Merci Seigneur !

  8. Répondre
    L.T. - 4 mars 2022

    Je ne suis plus en activité aujourd’hui, mais je continue de rendre grâces à Dieu pour sa grande fidélité que j’ai connue dans mon exercice: le Seigneur a su couvrir ou réparer toutes les nombreuses maladresses que j’ai pu commettre (dans mes relations, dans mon travail,…) et à chaque fois cela a pu contribuer à implorer sa grâce et sa miséricorde sur des patients pour lesquels je n’aurais pas prié ordinairement; et j’ai vu plus tard le fruit de ces prières, notamment des personnes que j’avais du mal à aimer devenir l’objet de la miséricorde de Dieu.

  9. Répondre
    C. F. - 4 mars 2022

    « Pendant 12 ans, j’ai vécu avec un homme qui a été blessant psychologiquement et violent physiquement. Cette relation a cessé depuis 20 ans à ce jour. Le Seigneur m’a délivré de cette emprise avec cet homme, mais intérieurement je souffrais de colère, de rancœur, avec des pensées de victime. C’est lors d’un rêve que le Seigneur m’a guéri de ces blessures : il m’a montré l’attitude que j’avais avec cet homme. J’ai compris et pris conscience à ce moment-là de mes erreurs de comportements aussi. Aujourd’hui je suis délivrée de cette grande souffrance. Et pu en parler avec un énorme bonheur à mon mari. Merci Seigneur ». Claire

  10. Répondre
    R.W - 10 mars 2022

    Je suis reconnaissante du contact privilégié que j’ai avec mes patients, de la confiance qu’ils me font, des partages profonds qu’on peut avoir et des graines qui peuvent être semées dans leur vie!

  11. Répondre
    R. - 4 avril 2022

    Je fais des soins de pieds en ambulatoire. Une de mes patientes diabétiques vient tous les mois pour enlever de la kératose. J’ai donc pu tisser une relation de confiance au fil des mois avec elle, et j’avais déjà pu lui proposer la prière qu’elle avait acceptée. L’autre jour, elle est venue, et sous la kératose, il y avait un mal perforant plantaire (une plaie). J’étais vraiment désolée pour elle, car médicalement, ça prendrait des mois pour se refermer, en espérant qu’il n’y ait aucune complication. J’ai fait mes soins, lui ai dit que je contacterai son médecin pour la suite de la prise en charge. Mais prise de compassion pour cette femme, à la fin du soin je lui ai proposé la prière. J’ai simplement demandé à Jésus qu’il n’y ait aucune complication et que cette plaie se referme rapidement, et je l’ai bénie au nom de Jésus. Un mois plus tard, lorsqu’elle est revenue. La plaie était complètement fermée, et la kératose, bien qu’encore présente, était moins développée. Elle m’a dit que c’était ainsi depuis deux semaines! Elle a expérimenté un miracle! On a pu prier ensemble pour remercier Dieu pour cela! Dieu est bon! Il agit encore aujourd’hui!

  12. Répondre
    CLR - 23 août 2022

    Avec une collègue nous avions un rdv important avec qq de l extérieur. Avec mon mari nous avons prié pour ce moment. Arrivée au travail, une autre de mes collègues chrétiennes nous dit: je vais prier pour ce moment ! Pendant l entretien avec cette personne extérieure, Dieu me parle en me disant de prendre autorité en bénissant cette personne. Ce que j ai fais dans mon coeur.
    Nous avons eut une magnifique rencontre, pleine de paix. Nous ne pouvions que reconnaître la Souveraineté de notre Dieu🙏🏼🤩👍🏻

  13. Répondre
    CLR - 31 août 2022

    C’est l’histoire de l’apprenti ASSC dans le home où je travaille. Il est musulman, ouvert à la foi chrétienne. Dans ce home nous sommes 4 chrétiens sur 5 infirmiers. Cet apprenti est un réfugier Afghan qui a été accueilli dans une famille chrétienne dont la maman travaille au home. Après un stage, il a désiré commencer un apprentissage d’ASSC car il a beaucoup aimé le domaine des soins.

    Un 1er miracle a été que le service de la santé publique ait accepté que nous puissions le prendre comme apprenti car nous avions déjà une apprentie.

    C’est moi qui suis sa référente au niveau de sa formation. Quand il a commencé, le Seigneur m’a parlé très clairement et m’a demandé de faire la prière de bénédiction comme j’ai appris dans la formation MLP (Maisons locales de prière) pour lui et toute sa famille. Donc quand nous terminons notre matinée d’enseignement clinique (une fois par mois) je le bénis lui, sa famille, son pays, la terre, les écoles, etc. Pendant 1 année, chaque fois qu’on terminait cette matinée d’enseignement, je bénissais.

    Au bout d’une année les Talibans ont envahi Kaboul, là où habitait sa famille.

    On a continué de prier et une intercession a été mise en place par la maman d’accueil pour que la famille de notre apprenti puisse quitter le pays et venir en Suisse.

    Un nouveau miracle : le canton de Neuchâtel a donné son accord pour que la famille de notre apprenti vienne en Suisse. Ça ne c’était jamais vu que la voie soit ouverte à un mineur de faire venir sa famille. L’avocate du jeune a été ébahie par cette nouvelle. Au home nous avons fêté cette nouvelle avec du champagne !

    Ensuite il y a encore fallu combattre dans la prière pour la suite du processus. Et voilà que l’accord a maintenant été donné au niveau fédéral. Là aussi c’était un miracle incroyable … et on a encore fêté cette nouvelle étape !

    Il y a encore eu beaucoup de combats jusqu’à ce que la famille puisse arriver en Suisse. Une armée d’intercesseurs avait été mobilisée. Et sa famille est arrivée juste après Pâques !

    Tout cela a été un témoignage pour les résidents et l’équipe soignante. Tout le monde était engagé avec l’histoire de cet apprenti. Il a manifesté une ouverture tellement incroyable à la prière. Je n’ai pas l’impression qu’il se soit encore converti mais vraiment maintenant quand on prie ensemble il dit « Amen ». Il y a des choses qui se passent dans son cœur et on veut croire que le Seigneur veut vraiment le toucher ainsi que toute sa famille et qu’ils puissent servir le Seigneur.

    CLR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Remonter