La Brèche

Je cherche parmi eux quelqu'un qui construise un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays…
Ezéchiel 22:30

Dieu cherche des intercesseurs, des personnes qui se tiennent devant Lui, pour le prier en faveur du pays… En tant que CASS, nous voulons répondre à cet appel et encourager les croyants à se tenir « sur la brèche » et à intercéder pour notre système de santé. Pour cela, nous éditons une lettre de prière mensuelle, avec un sujet de prière par semaine et une rubrique « le défi du mois », pour nous stimuler à la prière sous diverses formes.

Intéressé-e ? Vous pouvez vous abonner en nous contactant et recevoir La Brèche en format pdf par e-mail ou en format papier par courrier postal.


Edito de la Brèche en cours

Brèche actuelle

Nous voilà à nouveau à la fin d’une année… Le changement de calendrier est souvent propice à la réflexion : c’est l’occasion de faire le point sur l’année écoulée et de prévoir de bonnes résolutions pour celle à venir. Et si nous faisions pareil pour cette année de prière ?
Où avons-nous vu Dieu à l’œuvre dans cette année ? A quelles prières a-t-Il répondu ? Nous sommes prompts à demander, mais savons-nous aussi reconnaître là où Dieu a agi, même si parfois cela se cache dans les détails du quotidien ?
Dans le Bible, la reconnaissance se dit « eucharisteo » en grec, ce qui veut dire « être reconnaissant, ressentir de la reconnaissance, rendre grâces, remercier ». Dans ce mot, il y a le mot « charis », qui veut dire la grâce ! On pourrait donc définir la reconnaissance comme cette faculté à voir la grâce, la main de Dieu dans notre quotidien ! Et la reconnaissance amène de la joie, de la réjouissance : « chara » en grec ! Combien en avons-nous besoin dans notre système de santé rempli de souffrances !
Grâce, joie et reconnaissance sont donc liées entre elles ! Qu’elles puissent être notre fil rouge dans ce passage d’une année à l’autre !

Par la douleur aussi l’homme reçoit un avertissement sur sa couche, quand une lutte continue vient agiter ses os. Alors il prend en dégoût le pain, même les aliments les plus désirables. Sa chair se consume et disparaît au regard, ses os qu’on ne voyait pas sont mis à nu ; Son âme s’approche du gouffre, et sa vie de ceux qui donnent la mort. Mais s’il se trouve pour lui un ange intercesseur, un seul entre mille, qui annonce à l’homme son devoir (qui annoncent à l'homme le chemin à suivre - v.Semeur), alors il lui fera grâce et dira : Délivre-le, afin qu’il ne descende pas dans le gouffre ; J’ai trouvé une rançon !
Job 33.19-24 (v. Colombe)

En février 2022 nous avons édité notre 100ème numéro! 🎉
Alors pour fêter ça, on désire construire ensemble un mur de reconnaissance, où chacun peut apporter son témoignage. Qu’est-ce que Dieu fait sur son lieu de travail? Comment a-t-il répondu à tes prières?

Viens partager ta brique sur:  ici

Remonter