Point de vue, point de vie…

J’aimerais vous prendre avec moi dans une réflexion toute professionnelle, en vous invitant à lire un texte de la Bible. Il s’agit de Marc 5,22 et suivant. Jaïrus, personnage respecté au sein de la synagogue, vient à la rencontre de Jésus avec une demande URGENTE. 

- Ma fille va mourir. Viens pour la sauver !

Une urgence telle que la vie de la personne est en danger ! En tant que professionnels de santé… nous savons plus ou moins tous ce que cela signifie ! Stress, adrénaline, ordres brefs et précis, actions rapides… la vie de la personne en dépend ! Une urgence vitale !

Jésus se met alors en route avec cet homme. Mais il y a foule, une foule qui l’entoure, le presse et le sollicite de toutes parts.

Alors je me surprends…

- Jésus, dépêche-toi ! Il y a urgence. Allez les disciples, aidez-le, dégagez le chemin, faites quelque chose !

Et soudain au milieu de la foule, une femme. Oh, son cas est loin d’être une urgence vitale ! À nos yeux de soignants, on est face à une problématique qui dure depuis 12 ans et qui peut bien attendre encore peu. Une malade chronique comme on en rencontre beaucoup sûrement. On n’est plus à 1 heure ou 1 jour près. Cela peut attendre.

Mais le regard de Jésus est différent. Il s’arrête, et va considérer cette femme rejetée d’une manière toute spéciale. Il vit le moment présent avec elle. Il le sait, elle a besoin de toute son attention. Au sein de cette foule énorme, une femme en souffrance va recevoir la restauration, non seulement dans son corps, mais également dans son âme, son esprit et dans ses relations détruites par des années de mise à l’écart. ET LA VIE JAILLIT !

Puis, Jésus se remet en marche avec le père. Malheureusement, en chemin on leur annonce qu’il est trop tard pour la jeune fille. Elle a succombé à son mal. Et mon côté professionnel reprend le dessus…

- Oh Jésus, n’aurait-il pas mieux valu changer tes priorités ? Maintenant tout est fini !

Et Jésus de dire à ce père affligé, et à moi en même temps, et peut-être à toi également dans les circonstances que tu traverses :

- Ne cède pas à la peur. Tout ce que tu dois faire, c'est continuer à me faire confiance.

Et la jeune fille revient à la vie… Oui, le Maître de la VIE la ramène à la vie sans autres témoins que son papa et sa maman ! Elle avait 12 ans !!!! L’année de sa naissance coïncide avec celle où la maladie de la femme dans la foule a débuté… étrange parallèle, mystère des voies divines.

Ce que cette histoire ne montre pas, c’est la dimension du ciel dans le cœur de Jésus ! Jésus était imbibé de la dimension du ciel. Non parce qu’il était Fils de Dieu et donc Dieu lui-même, mais parce qu’il vivait dans une relation tellement proche avec son Père qu’il ne faisait que ce qu’il le voyait faire…

« Seigneur ton regard sur notre réalité est tellement différent que ce que notre regard perçoit ! Pardon pour cela. En tant que professionnel de santé, Seigneur, attire-nous à toi afin que nous puissions voir avec tes yeux et ton cœur les choses qui sont invisibles à nos yeux et à notre cœur. Amen ! »

Ainsi nous regardons non pas à ce qui est visible, mais à ce qui est invisible, car les réalités visibles sont passagères et les invisibles sont éternelles.

2 Corinthiens 4,18

Marilyn

1 thought on “Point de vue, point de vie…

  1. Répondre
    Catherine - 19 février 2022

    Excellent Marilyn !! Excellente réflexion ! Encourageant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Remonter