Petite et grande circulation…

La petite circulation, appelée aussi circulation pulmonaire, est un élément clé de l'appareil cardiovasculaire. Elle part du cœur vers les poumons, qui vont saturer le sang en oxygène et lui permettre, en repassant par le cœur, d’entrer dans la grande circulation. Cela permet d’amener le sang oxygéné dans tous les organes du corps, puis de renvoyer le sang veineux, pauvre en oxygène et riche en gaz carbonique, jusqu’au cœur.

En tant que professionnel de la santé, nous avons passé pas mal de temps à étudier tout ce système, fascinant par ailleurs ! Pour que notre sang soit utile à notre corps, nous savons qu’il doit être chargé en oxygène, et que cet échange entre le gaz carbonique (déchets) et l’oxygène (vie) se passe au niveau des poumons.

Nous avons absolument besoin de cet échange pour vivre !

Mais où est-ce que je veux en venir ?

Dernièrement, j’ai lu un livre sur la prière, où l’auteur prenait cette image de la circulation sanguine en parallèle avec Luc 10:27

Il répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur,de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même.

La première partie du verset, Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée, représente la « petite circulation » ! Et ton prochain comme toi-même décrit la « grande circulation ».

Cher-e ami-e,

J’aime beaucoup cette analogie, car elle montre de manière évidente pourquoi nous sommes souvent dans un état d’insuffisance, voire de détresse respiratoire, dans notre vie de foi. Il ne s’agit rien de moins qu’un manque d’oxygène, ou pneuma-Esprit, dans notre vie de tous les jours. En effet, il ne viendrait jamais à l’idée de quelqu’un de supprimer cette petite circulation au profit de la grande circulation. Pourtant, dans notre vie avec Dieu, nous le faisons constamment ! Nous accordons davantage d’attention et de temps aux autres (la grande circulation) plutôt qu’à nous recharger en oxygène. Et notre système de santé, nos professions, nous poussent encore et toujours à donner plus… Parmi les symptômes d’une insuffisance respiratoire, les plus fréquents sont la fatigue, l’essoufflement, l’anxiété et le stress. Si nous persistons à les ignorer, nous risquons la défaillance d’organes bien plus importants à notre bon fonctionnement.

Mon ami-e,

Tu as besoin d’être saturé-e en « oxygène divin », le Saint-Esprit, pour pouvoir t’extraire de la fatigue et de l’anxiété de ce monde. Cela te permettra alors d’apporter ce précieux élément de vie aux organes de la grande circulation, ton voisin, ton collègue, ton patient. Oh il ne s’agit pas ici de cumuler les rencontres d’église. Non, il s’agit de ta relation avec Dieu.

Une version anglaise de la Bible traduit Matthieu 22:37 ainsi :

Aime le Seigneur ton Dieu de toute la passion de ton cœur, de toute l'énergie de ton être et de toutes les pensées qui sont en toi. Tel est le grand et suprême commandement.

Pratiquement, qu’est-ce que cela signifie dans ce que tu vis aujourd’hui ?
N’hésite pas à prendre le temps qu’il faut pour réaliser toute la portée de ce verset…
Ta vie en dépend !
Concrètement, comment faire en sorte que cet « oxygène divin » circule à nouveau dans ton organisme et te ressource ?
Que mettre en place pour t’aider dans cette démarche ?
Pourquoi ne pas en parler à quelqu’un de confiance, qui pourra t’encourager à persévérer ?

Je te bénis dans le nom de Jésus pour que les oreilles de ton cœur entendent, que tu puisses faire ce choix conscient d’honorer Dieu dans ta vie en le mettant à la première place ! Je te bénis afin que les désirs du cœur de ton Dieu deviennent tes propres désirs. Que l’amour parfait du Seigneur coule dans tes veines et renouvelle ta vie, Amen.

Marilyn

5 thoughts on “Petite et grande circulation…

  1. Répondre
    Bérénice Castella - 19 novembre 2021

    Merci Marilyn pour cette inspiration divine, c’est très parlant. Je bénis ta petite et ta grande circulation ! Bises Bérénice

  2. Répondre
    Anne Pelet - 19 novembre 2021

    J’aime beaucoup cette image… c’est un peu comme nos deux pieds, on peut avancer à cloche-pied, mais on peut aussi avancer avec les deux jambes (c’est en général plus facile :):):)
    Merci de nous rappeler cet équilibre nécessaire et tellement beau!

  3. Répondre
    Gisele - 20 novembre 2021

    Merci Marlyn.
    A nous de trouver le comment pour s oxygéner un max auprès de notre Dieu. Ainsi, rempli d O2, les choses de la vie quotidienne (CO2) ne vont pas nous asphyxier…

    L image est excellente.
    Merci.

  4. Répondre
    Raymond Bossy - 21 novembre 2021

    Oui, merci Marilyn pour cette image. En y réfléchissant, je me dis aussi que, comme les 2 circulations ont le même débit (sinon le sang stagne quelque part), si le sang passe par davantage d’organes dans la grande circulation (= que nous voyons davantage de personnes), cela signifie qu’il prend plus de temps avec les poumons (= que nous prenons, ou sommes amenés/ appelés, à prende plus de temps avec Dieu). Il ne s’agit donc pas de “vite prendre une bouffée d’oxygène vers Dieu”, mais réellement prendre du temps de qualité avec Lui.

  5. Répondre
    Sylvie Francey - 21 novembre 2021

    Merci, Maryline
    Oui effectivement, c’est très parlant.
    J’ai tellement de peine à prendre ce temps de seule à seul avec mon Seigneur !
    Je sais que c’est la base de tout et l’indispensable… mais pourtant j’ai tellement de peine à m’arêter !
    On s’encourage ! pour tous ceux qui ont le même “problème” que moi.
    Soyez bénis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Remonter